La région de Pilsen – le paradis des touristes (Portail touristique de la région de Pilsen) 
PrintempsÉtéAutomneHiver

Quelques mots d’Histoire

Quelques mots d’Histoire

C´est à l’époque du néolithique, il y a 6 000 ans, que les premiers habitants s’instal­lèrent sur le territoire de la région et y créèrent, dans un bassin fertile, de petits hameaux.

C´est à l’époque du néolithique, il y a 6 000 ans, que les premiers habitants s’instal­lèrent sur le territoire de la région et y créèrent, dans un bassin fertile, de petits hameaux. Le développement de cet espace est marqué par «la culture de Milaveč», du peuple des champs de tumulus, à l’âge du bronze récent. L´habitat celte régional est signalé à Sedlo u Sušice, lieu fortifié, parmi les plus hauts de Bo­hême. Les premières marques de la présence slave proviennent du 7e siècle. Au bas Moyen Age (jusqu’à la moitié du 13e siècle) se dessine la région historique d Pilsen, dans le bassin de la rivière Berounka, avec un lieu fortifié d’une position centrale, La Vieille Ville de Pilsen (aujourd’hui Starý Plzenec). La petite église St. George (sv. Jiří), d’origine romane, est considérée comme l’un des plus anciens monuments historiques de Pilsen. Au territoire de la région actuelle de Pilsen appartenait jadis aussi la région de «Prácheňsko», située dans le bassin de la rivière d’Otava en Pošumaví.

     Les moines jouèrent un rôle important dans le développement de la région: les Cisterciens, près de Nepomuk et à Plasy; les Bénédictins à Kladruby; et l’abbaye des Prémontrés à Chotěšov. L’essor économique du haut Moyen Age est symbolisé par les villes royales qui longent les sentiers commerciaux de Bavière: Pilsen, Klatovy, Sušice, Stříbro et Domažlice. La région s’est par ailleurs enrichi grâce à l’exploitation des mines de métaux, y compris les mines d’argent et d’or. La région de Pilsen fut durement tou­chée par les guerres hussites. Deux batailles célèbres, qui virent la victoire des hussites, se déroulèrent non loin de Tachov, en 1427, et près de Domažlice en 1431. Les hussites choisirent d’abord la ville de Pilsen comme siège; ils la nommèrent «la ville soleil». Néan­moins, les forces catholiques en présence, mieux préparées que les hussites les forcèrent à quitter la ville. L’essor économique et culturel se reflètera dans la croissance d’autres villes royales ainsi que vassales. En 1599, en raison de l’épidémie de peste s’évissant à Prague et à Vienne, Rodolphe II de Habsbourg, Empereur romain du Saint Empire et roi de Bohême, séjourna à Pilsen quasiment l’année entière. La ville de Pilsen fut, pour la première et la dernière fois, conquise en 1618 par l’armée du comte de Mansfeld. Après la bataille de la Montagne Blanche (Bílá Hora), une des premières de la guerre de Trente Ans, la position de l’Eglise catholique se renforce. Elle devient un des plus grands et des plus riches possesseurs de la ré­gion. Lui appartiennent les monastères de Kladruby, de Plasy et de Chotěšov, fermés sous le règne de Joseph II. A la recatholisation forcée de cette époque s’ajouta une forte tension sociale: en 1680, le nord de la région est touché par une jacquerie, qui connût cependant un échec. Plus connue encore fut la révolte des habitants de la région de «Chodsko» (les «Chods») menée par Jan Sladký Kozina en 1693.

La région connaîtra un important changement dans la deuxième moi­tié du 19e siècle, marquée par la révolution industrielle. Dans la région de Pilsen, des gisement de houille et d’argile furent découverts en 1869. L’en­treprise Škoda fut créée et Měšťanský pivovar (la brasserie de la ville) produira la Pilsner Urquell, bière d’une réputation mondiale, à partir de 1842. Notons que les premières stations thermales à Konstantinovy Lázně datent de cette époque-là. Dans les années 1861–1876, le réseau régional de chemin de fer est construit; le tunnel le plus long de Bohême est creusé dans la colline de Špičák. František Křižík, inventeur, allume sa lampe à arc pour la première fois à Pilsen. Les centres culturels régionaux sont désormais les villes de Pilsen, Klatovy et Domažlice. Le nom de Josef Dobrovský doit être retenu. Il fut l’un des plus grands représentants du renouveau national tchèque, en résidance à Chudenice. Une exposition permanente dans le musée de la commune lui est consacrée.

    La conférence de Munich de septembre 1938 attribue une partie importante de la ré­gion au IIIe Reich. Pilsen devient ainsi une ville frontalière. En 1945, l’occupa­tion allemande prend fin et la plupart de la région est libérée par l’armée américaine, accueillie avec enthousiasme par les habitants. Après le putsch communiste de 1948, la région se retrouve à la frontière de deux mondes, séparée par le rideau de fer. En 1989, après la chûte du mur de Berlin, la démocratie reprend ses droits et les entreprises privées se tournent de nouveau vers le pays. Par voie de conséquence, le tourisme connaît un nouveau développement. Dans les années 1990, Pilsen, capitale régionale, devient le siège du nouveau diocèse et de l’université.

Last changed by: Beránek Filip (29.06.2010)

 


 

Specify Destinations:

Mapa okresů

TachovDomažliceKlatovyRokycanyPilsen-NorthPilsen-SouthPilsen-City

Name 

District 

Type